A Paris, le 7 juillet 2007.


Réédition promise, réédition due.

harmonies socialesLa réédition – par les  Editions du Trident – de l'ouvrage de Frédéric Bastiat, inachevé pour un cas de force majeure - celui de sa mort –, est désormais disponible.

Comme je le rappelle dans la préface que m'ont proposé d'écrire les Editions du Trident, ce livre a d'abord un côté pratique dont l'évocation paraîtra dérisoire à certains, mais que je tiens à rappeler : il se trouve dans le regroupement des feuillets achevés ou retrouvés inachevés chez Bastiat, à Rome, par son grand ami, Prosper Paillotet. Le regroupement n'a pas été fait au hasard, il mérite attention, c'est le livre, je l'explique dans le texte de la préface.

Ensuite, il y a le côté factuel du livre : il était la réponse que Bastiat destinait vraisemblablement à ses amis du Journal des Economistes, à commencer par Gustave de Molinari (1819-1912), suite à l'accueil qu'ils avaient réservé à Harmonies économiques , publié dix mois plus tôt, en février 1850.
Comme en a informé par la suite Roger de Fontenay (1809-91) à l'occasion de la deuxième édition, en 1862, dans les Œuvres complètes de Bastiat, les critiques n'abattirent pas Bastiat, bien au contraire, il entreprit d'y répondre par un nouveau livre.

Enfin, le livre a un troisième côté, lui aussi pratique, à souligner, à savoir la démarche de Paillotet de faire éditer dès1851, ensemble, le livre de 1850 et le regroupement de feuillets sous le même titre Harmonies économiques.
La démarche apparaît surprenante dès lors qu'on sait, comme l'a appris une note posthume en relation avec l'ouvrage alors en cours de composition, que :

"Une note posthume très précieuse nous indique comment cette extension de son sujet l'avait conduit à l'idée de refondre complètement tout l'ouvrage.
« J'avais d'abord pensé, dit-il, à commencer par l'exposition des Harmonies économiques, et par conséquent ne traiter que des sujets purement économiques: valeur, propriété, richesse, concurrence, salaire, population, monnaie, crédit, etc.
Plus tard, si j'en avais eu le temps et la force, j'aurais appelé l'attention du lecteur sur un sujet plus vaste: les Harmonies sociales.
C'est là que j'aurais parlé de la constitution humaine, du moteur social, de la responsabilité, de la solidarité, etc. L'œuvre ainsi conçue était commencée quand je me suis aperçu qu'il était mieux de fondre ensemble que de séparer ces deux ordres de considérations.
Mais alors la logique voulait que l'étude de l'homme précédât les recherches économiques. Il n'était plus temps... »
Il n'était plus temps en effet!" (Fontenay, 1862)

Pour tenir compte de ce fait qui n'a jamais été pris en considération jusqu'à présent, les Editions du Trident ont fait le choix de publier séparément
-
l'édition originale de Harmonies économiques (cf. aussi http://blog.georgeslane.fr/category/Harmonies-economiques ), cela a été fait en 2006 et
- le rassemblement de feuillets en intitulant ce dernier Harmonies sociales, avec le sous titre Spoliations et Dissonances, c'est donc désormais chose faite en 2007. 

La préface explique plus en détails tous ces choix.

Et, j'espère, chère lectrice, cher lecteur, que la lecture du livre vous les fera partager (bon de commande ci-dessous). 

P.S. La lecture devrait aussi vous faire comprendre, entre autres, que la situation de l'organisation de la sécurité sociale obligatoire que nous connaissons en France depuis des années n'a rien d'imprévisible puisque Bastiat l'avait prédite au chapitre 4 intitulé "Des salaires", de Harmonies sociales.


BON DE COMMANDE

A adresser aux ÉDITIONS DU TRIDENT

Vente par Correspondance : 39 rue du Cherche Midi
75006 Paris tel 06 72 87 31 59

NOM………………………………………………….

Prénom……………………………………

Adresse ………………………………………………………

Code Postal…………….. VILLE……………………

Tel………………………..Portable……………….Télécopie………………

E-mail……………………………………………

• Je commande …… exemplaire (s) du livre Harmonies sociales
(prix 25 euros l'exemplaire prix incluant les frais de port)

• Je verse la somme de ..... euros par chèque à l'ordre des Éditions du Trident

• Cochez les mentions utiles.


Retour au sommaire général